Frais réels ou indemnités kilométriques ?

C’est une question qui revient régulièrement : Est-il préférable d’opter pour les frais réels ou les indemnités kilométriques ? Explication des différences entre les deux solutions.

Les indemnités kilométriques

Les indemnités kilométriques (régulièrement appelées IK) ne peuvent s’appliquer uniquement lorsqu’un véhicule personnel est utilisé à titre professionnel pour l’entreprise. C’est-à-dire dans les cas suivants :

  • Déplacement en clientèle ;
  • Prospection ;
  • Livraison ;
  • Participation à des salons ;

A noter : le véhicule en question peut être celui du contribuable mais aussi celui d’un membre de son foyer fiscal.

Pour bénéficier fiscalement de la charge de déplacement, il faut tenir à jour un tableau mentionnant :

  • La date de déplacement ;
  • Le trajet effectué ;
  • Nombre de CV fiscaux du véhicule

L’administration fiscale met à jour chaque année le barème de frais kilométriques.

Les indemnités kilométriques ne sont pas soumises aux charges sociales et sont complètement défiscalisées. Elles sont déductibles du résultat fiscal.

Les frais réels

Les frais réels pouvant être déduits par l’entreprise sont les suivants :

  • Coût d’achat du véhicule (par la pratique d’un amortissement annuel) ;
  • Frais d’entretien ;
  • Assurance ;
  • Frais de carburant ;
  • TVA liée aux coûts d’achats, d’entretien, et de carburant ;

Si un véhicule est utilisé à la fois de façon professionnelle et privée, c’est le contribuable qui doit déterminer la quote-part professionnelle qui pourra être déduite.

A noter : les IK ne peuvent évidemment pas se cumuler avec la déduction des frais réels, mais il est possible de déduire les frais qui ne sont pas intégrés dans les IK :

  • Frais de péage ;
  • Frais de parking et de garage ;
  • Frais de réparation en cas d’accident.

Pour conclure :

Opter pour les indemnités kilométriques est plus avantageux en cas de kilomètres professionnels importants. C’est également le cas si le véhicule est « ancien » et déjà bien amorti.

Opter pour les frais réels est plus avantageux si le véhicule est neuf et si le nombre de kilomètres n’est pas très important.